Comment ça fonctionne ?

Le cycle de prêt de Zebunet : un Capital qui rumine !!

 

Pour mieux comprendre certains mots et notre fonctionnement, nous vous invitons à consulter quelques définitions et nos conditions générales.

 

D’où viennent nos ressources ?

Des adhérents et des donateurs : jusqu’en 2008, Zebunet était entièrement financée grâce aux cotisations, souscriptions de PEA et à des dons spontanés de ses adhérents.

Des partenaires publics et privés
: depuis 2009, en plus des fonds provenant de ses adhérents, Zebunet entretient des partenariats publics et privés, comme la région Ile de France, la Fondation Veolia Environnement ou encore la Coopération Internationale Monégasque. En 2009, l’association a été lauréate du concours Prix et Trophée en Economie Sociale organisé par le Crédit Coopératif.

Où vont nos fonds ?

Dans les pays d'intervention : du montant de la souscription du PEA, seuls 5€ sont conservés en France pour couvrir les frais de gestion du siège. Le reste est intégralement affecté aux projets dans les pays d'intervention, sous la forme de microcrédits pour les éleveurs ou de petites subventions pour accompagner le lancement de l’activité d’élevage (soins vétérinaires, nourriture, etc). Les sommes prêtées donnent naturellement lieu à des remboursements, qui sont systématiquement réinvestis dans ces pays pour financer les intervenants locaux, préfinancer les nouveaux projets et mener des actions d'appui (reboisement, biogaz, etc).

En France : les cotisations des adhérents et les dons libres contribuent à payer les frais de fonctionnement de l’association qui comprennent essentiellement les charges de personnel (un permanent) et les frais généraux (site internet, frais bancaires, fournitures).

Concrètement, comme fonctionne un projet ?

Dans chacun de ses pays d’action, Zebunet est en partenariat avec des structures locales, majoritairement associations ou ONG de droit local, qui sont en charge d’exécuter les projets sur le terrain.
Ces structures travaillent généralement sur une zone définie avec divers types de populations : famille agricultrices vulnérables, femmes veuves, zone reculée, minorité ethnique, etc…
Ce sont les partenaires locaux qui définissent un projet avec ces populations : certaines pratiquent plutôt l’agriculture, d’autres veulent se diversifier car ne peuvent subvenir à leurs besoins avec leurs terres, d’autres encore doivent se reconvertir suite à des catastrophes climatiques.
Ainsi les partenaires locaux présentent à Zebunet un projet type, et nous travaillons ensemble à en étudier la rentabilité, la viabilité et la pertinence.
Une fois une action définie, Zebunet contractualise le partenariat avec une charte et une convention, et le projet peut être financé. Généralement 90 % des budgets alloués sont destinés à des microcrédits pour les familles, les 10 % restants étant des subventions d’appui (suivi du partenaire, formation, etc.).
Ce sont les prêts octroyés dans ces projets, d’une durée de 12 à 36 mois, qui servent à acquérir les animaux et qui sont proposés à la souscription sur le site de Zebunet.
Selon qu’ils sont souscrits en statut « donateur » ou « investisseur », une fois remboursés par les familles ces prêts permettent de pré-financer de nouveaux projets, ou de financer des actions d’appui comme les projets biogaz ou poulaillers.
C’est ce cycle vertueux qui permet à Zebunet de poursuivre et développer ses actions, tout en maintenant un équilibre financier au siège.